top of page

Qui gagne au Jeu du changement ?

Cette hypothétique affiche trop librement inspirée du tableau célèbre (le tricheur à l'as de carreau, de Delatour) , intitulée le « Jeu du Changement », fut un projet non abouti au moment où je quittais l'académie de Paris en 2011 et la mission CARDIE pour rejoindre la DGESCO et le nouveau DRDIE alors avec Bénédicte Robert. Tout cela est passé; et certaines choses restent aussi.


Dans le cadre de nos séminaires consacrés aux dynamiques du changement en éducation et en formation dans bien des académies et parfois au delà,, Le changement, c’est aussi à nous-mêmes que nous nous l’appliquons. Il est un thème de prédilection pour les cadres (sous la forme de "conduite du changement"), sans que les manières de faire changent d'ailleurs.


Cela peut s'envisager sur d'autres modalités; il s'agit d'OSER (c'est le terme qui a été employé) comme nous l'avons expérimenté encore avec Bénédicte Robert, à présent rectrice de Poitiers et tout son staff.

A Poitiers, ensemble au rectorat, avec les cadres et Bénédicte Robert , nous avons testé le questionnement ouvert, le changement de point de vue, l'analyse de situations, la résolution de problèmes et la construction de collectif. Et en contrepoint, l'éclairage expert et humaniste du général de brigade de l'armée de terre, Hervé PIERRE - Commandant la 9e Brigade d’infanterie de Marine.


Oser le décalage et un certain exotisme pour réexaminer ses propres questions

Il ne suffit pas de réunir tous ses cadres dans un amphithéâtre et de tenir un discours martial pour que tout se déclenche, et que le reste s'effectue. L'analyse éclairante du général Pierre signale la trilogie cohésion, cohérence et responsabilisation dans des situations d'urgence. Collaboration, confiance et initiative sont alors de mise, sans quoi tout est perdu.


Étonnant de décalage avec les représentations (toutes faites) sur l'Armée. Et contraste saisissant avec notre propre fonctionnement de l'EN. Quand j'ai fait mon service militaire en Allemagne en 1988, j'ai approché un général dans le cadre d'une formation de cadres (déjà); il m'avait transmis un message court et efficace: "quand on balaie un escalier, on commence par le haut !".


Oser la question, aller voir ailleurs si j'y suis, s'attarder sur l'analyse du travail (le Retex) sont des gestes professionnels à assumer et à rechercher chez tous les collaborateurs. Nous avons donc proposé plusieurs modules dans ce sens; et deux se sont imposés: les chapeaux de Bono et le Jeu du changement.



Au Jeu du changement

La conduite du changement en éducation s'avère d'une certaine complexité; qu'il se pare du nom attractif et parfois fallacieux d'innovation ou non, le changement de pratiques, d'organisation, de représentation, de relations, de méthodes, dans un système aussi structuré que peut l'être un établissement scolaire, une école, s'apparente à un déracinement, un déchirement (des racines ?) et une remise en question des identités professionnelles.


Les résistances sont fortes, comme paradoxalement l'envie d'y aller aussi; mais.... comment ? Nos accompagnements d'équipes, nos formations à l'attention des formateurs, des directeurs, des chefs d'établissement reviennent de manière récurrente sur le début du début du changement, les origines, les déclencheurs, les premiers petits pas qui en entraineront d'autres. Nos collègues semblent démunis pour ouvrir la route.


C'est pourquoi nous avons identifié plusieurs domaines où le changement peut porter; ils sont tous en corrélation forte, mais chacun a un intérêt stratégique, dans le sens qu'il conditionne le travail et influe sur les résultats du travail avec les élèves:

Plusieurs domaines sont traités ici:

  • l'organisation apprenante

  • la créativité

  • l'organisation des savoirs

  • le développement professionnel

  • les conditions de travail

  • le sentiment de bien-être

  •  l'approche systémique de l'efficacité scolaire

 

Chacun est décliné ici en invitations ou en questions, à la façon d'un jeu de cartes; dont les règles seraient les vôtres: à l'envie, au besoin, pour vous ou pour votre équipe. Brian Eno avait conçu un pareil jeu pour sortir d'impasses en matière de création musicale: il avait intitulé ce jeu "Stratégies obliques". Ces cartes sont amendées de quelques exergues ou citations relatives à l'innovation.






La musique du jour



bottom of page