top of page
Diapositive1
Diapositive1

press to zoom
Diapositive2
Diapositive2

press to zoom
Diapositive16
Diapositive16

press to zoom
Diapositive1
Diapositive1

press to zoom
1/16

les pages-portails du site "diversifier"

Un site 

pour les enseignants, 

les formateurs, 

les formateurs de formateurs, 

les corps d'inspection,

 les chercheurs, les jeunes 

et les toujours jeunes, 

les autres....

pour les élèves.

Une écriture hypertexte

 à partir des travaux 

d'André de Peretti

@ 1998-2014

concept : François Muller

La découverte du monde « Peretti » a chronologiquement coïncidé avec l'émergence en France de la technologie de linternet ; très tôt, je m'en suis ouvert à André de Peretti : à compulser les listes, les check-list, les Q-sort, la variété des situations et la diversité des techniques proposées, l'œuvre présentait une dimension encyclopédique ; la masse des connaissances pouvait alors s'avérer un frein à leur mobilisation ;  un ouvrage tel que l'encyclopédie de l'évaluation en éducation chez ESF pesait son kilo.

J'ai proposé alors à André, à mon tour, une « traduction » et une scénographie sur l'espace virtuel encore balbutiant. L'écriture d'André de mon point de vue préfigurait l'écriture hypertexte, la navigation en sérendipité, et les liens entre les différents niveaux des connaissances, de techniques et de pratiques. L'internet offrait une plateforme pour faire converger efficacement les savoirs que je devais quotidiennement mobiliser au service de la consultation.

Les contenus ont été progressivement, c'est-à-dire quotidiennement, agrégés au site « diversifier », faisant le lien direct et instantané entre des savoirs d'expérience, issus des terrains de formation, des savoirs d'expertise, issus de la recherche, et les écrits d'André de Peretti. En peu d'années, le site s'est enrichi de plusieurs centaines de pages, sa consultation et son référencement ont grandi de pair : l'internet fonctionnait comme une banque de savoirs, dans l'idéal qu'André avait anticipé en son temps, à l'époque de l'INRP et des CRDP.

L'écriture pour l'écran et la lecture sur écran agirent comme autant de contraintes « poétiques » ; elles diffèrent de celles plus linéaires de l'édition papier ; dès le début, j'avais préfiguré une liaison haut débit pour organiser une interface plus graphique, plus spatiale, haute en couleurs, dans l'esprit d'André. On peut donc facilement y intégrer des graphes, des arbres et des expressions lunaires pour en faciliter la navigation.


En l'espace d'une dizaine d'années, le site escompte plusieurs milliers de pages, sa consultation se compte en millions de visites ; son référencement est toujours dune actualité vivante ; il compte parmi les dix sites de références listés par le Café pédagogique, à côté de sites institutionnels ou associatifs. Les requêtes sur le moteur de recherche en « vogue » reconnaissent parfaitement des entrées comme évaluation, rôles, autonomie, pédagogie de projet, interdisciplinarité, enseignant débutant, par exemple.

La banque des savoirs consacrée à la diversification en pédagogie s'est enrichie avec la phase dite web 2.0 de contenus multimédias ; nous avons pu exhumer une production réalisée par l'INRP en 1979 consacrée aux temps et aux rythmes scolaires, à partir des travaux d'Aniko Husti ; des morceaux en or pour un débat toujours très ouvert en 2011 .

Ils viennent utilement compléter des ouvrages à présent en ligne (après libération des droits de l'éditeur), comme par exemple, Pour l'honneur de 'lEcole , éd. Hachette, 2000 ; nous l'avons rendu disponible en lecture hypertexte afin de permettre au lecteur de recourir librement et rapidement à la fois aux extraits et aux références.

Un blog est ouvert depuis 2007, en lien direct avec l'héritage vivant d'André de Peretti (« Chroniques parisiennes en innovation et en éducation ) ; il puise au gré de l'actualité dans les contenus stockés pour les remonter en mémoire « vive » ; nous avons également agrégé des entretiens audio (en fichiers mp3 ou podcasts) réalisés avec André, tout au long de ces derniers mois.

Ils ont été utiles pour préciser des points clés des enjeux de l'éducation, comme l'accompagnement des élèves, l'entrée dans le métier des enseignants, à l'heure de la transformation des IUFM, puis INSPE, puis ESPE, mais aussi de l'entendre sur des travaux qui lui tiennent à cœur comme par exemple l'ADN des civilisations. A ce jour, le blog a enregistré plus de 1 000 000 visites.

Pour reprendre un mot de Philippe Meirieu, nous sommes passés de la « révolution Gutemberg » à la révolution de l'internet,

bottom of page