https://open.spotify.com/episode/0OUW6F91vN9vKtjhWK6REc?si=MMbmcOZDTDS6KIOJh1ZSYg
top of page

Connaissez-vous vos élèves ? (suite) télé, ordi, et tout ce dont on ne parle pas (assez)


Le monde d'avant

Selon une enquête de la CPAM et de l’académie de Paris en 2008, un élève parisien de 3e sur deux passe son temps libre face à la télévision, l’ordinateur ou la console de jeux.


Passer plus de trois heures par jour devant un écran et se coucher trop tard : c’est le quotidien de la majorité des élèves de 3e à Paris. En effet, ils seraient plus de 80 % à s’endormir après 22 heures et environ un sur deux à passer leur temps libre face à la télévision, l’ordinateur ou une console de jeux, selon une enquête de la CPAM et l’académie de Paris sur le comportement et la santé des collégiens de la capitale de la 6e à la 3e.


L’étude s’appuie sur les réponses à un questionnaire de 8 000 élèves dans treize arrondissements. Tabac, alcool, cannabis : la consommation s’accroît fortement entre la 6e et la 3e. En la matière, les filles dépassent même souvent les garçons. Elles sont en effet 32 % à boire contre 30 % de leurs camarades masculins en 3e, et 17 % à fumer contre 11 % des garçons. Leurs habitudes se rejoignent en matière de cannabis (10 %), mais l’usage de psychotropes serait un peu élevé dans l’Ouest parisien, réputé plus aisé.


Enfin, les collégiens interrogés se disent heureux. Quand il s’agit de «noter» leur vie, huit élèves sur dix donnent une note supérieure à la moyenne. « 30 % d’entre eux n’en parlent à personne quand ils ont un problème. C’est un signe de fragilité», relativise Jean-Pierre Giordanella, directeur de la prévention à la CPAM de Paris.


A rapprocher du travail de recherche et de sa publication en DVD sur les adolescents et le sommeil, déjà évoqué ici,


Et dans le monde d'après, çà change alors ?

La moitié des troubles de santé mentale à l’âge adulte se manifeste dès l’âge de

14 ans, mais la plupart des cas n’est ni détectée ni traitée. (OMS, 2020) ; La pandémie a eu des répercussions importantes sur le bien-ê tre psychique des jeunes et on sait qu’une mauvaise santé psychique accroît le risque d'une consommation problématique de substances psychotropes chez les jeunes. (GREA, 2021).


En termes de santé mentale, les adolescents constituent une population à risque par les perturbations induites par les fermetures d’écoles et d’activités extra-scolaires.

Cette situation conduit à des manifestations d’anxiété et de dépression, qui peuvent mener à une consommation de substances pour essayer de gérer ses émotions (Demarest, 2020).


D'après le site Santé publique, les données montraient depuis début 2021, une augmentation des passages aux urgences pour geste suicidaire, idées suicidaires et troubles de l'humeur chez les enfants de 11-17 ans (niveaux collège, lycée) et dans une moindre mesure chez les 18-24 ans. Les enfants de 11-14 ans (niveau collège) étaient les plus impactés. Fin 2021 et début janvier 2022, les passages pour troubles de l'humeur tendent à retrouver des niveaux comparables à ceux des années antérieures contrairement aux passages pour idées et gestes suicidaires qui restent à des niveaux nettement supérieurs.  





La musique du jour




 

Salvador Dalí - Le sommeil (1937)

Peintre surréaliste du XXe siècle, Salvador Dalí aime jouer avec le rationnel et l’inconscient dans ses mises en scène. Dans Le sommeil, le peintre catalan schématise « la monstruosité du sommeil comme une gigantesque tête pesante, avec un long corps fin maintenu en équilibre par les béquilles du réel ». Beaucoup de vulnérabilité se dégage de ce tableau où la tête lutte pour rester éveillée alors qu’elle n’aspire qu’à tomber dans le sommeil. Comme toujours, les peintures de Dalí représentent des univers où les détails à décrypter sont nombreux. La lumière est soignée et oscille entre la clarté du jour et la noirceur de la nuit. Voilà une vision singulière du sommeil à mi-chemin entre réalité et monde onirique.

コメント


bottom of page